Menu

Voccitanie Data
Fermer le menu

100 Md€ : estimation du marché mondial de la robotique en 2020

L'Occitanie de plus en plus visible sur la robotique

 

Depuis la création du cluster Robotics Place en 2012, les initiatives se multiplient en Occitanie dans le domaine des robots et des drones. La région toulousaine possède de nombreux atouts pour structurer et développer la filière.

 

D'ici à 2020, le marché mondial de la robotique devrait franchir le cap des 100 milliards d'euros selon la Fédération internationale de la robotique. Cela concerne aussi bien la robotique industrielle que les robots de service ou les drones, dont le développement tend à bouleverser l’organisation et le modèle économique de nombreux secteurs d'activité. Une opportunité que la région Occitanie entend ne pas laisser passer au vu de ses nombreux atouts dans ces trois domaines. Autour du cluster Robotics Place, créé en 2012, ce sont ainsi plus de 80 acteurs régionaux qui sont rassemblés - start-ups, PME, groupes, laboratoires de recherche, écoles… - et enregistrent un chiffre d'affaires de près de 130 millions d'euros. La métropole toulousaine se distingue particulièrement en matière de robotique, non seulement par le nombre et la qualité de ses acteurs, mais aussi par son dynamisme. En novembre 2016, Toulouse a, ainsi, accueilli le premier Forum international de robotique agricole, créé à l'initiative d'un des fleurons de la robotique locale, Naïo Technologies. Quelques mois avant, le festival Human in Tech a organisé une course de robots, qui sera reconduite le 23 septembre.

 

Une image naissante mais déjà forte

Deux événements nationaux ou internationaux consacrés aux drones sont, par ailleurs, prévus en septembre dans la capitale régionale. Cet engouement s'explique par la présence de grands groupes comme Airbus Continental ou Rockwell Collins mais aussi par un écosystème riche et fort de nombreuses complémentarités. Les PME et start-up accompagnent cette transition robotique en apportant leur expertise à l'image de Sterela, Delair-Tech, Airod Technologies ou Easymile. Preuve de l'excellence de la filière régionale, la société toulousaine Donecle, spécialiste des drones d'inspection pour l'aéronautique, a notamment été récompensée au concours national de robotique en début d'année. La région dispose en outre de laboratoires et d'écoles reconnus comme le Laas-CNRS, le Critt, l'Isae, l'Irit, l'Eni Tarbes ou l'Enac, qui a investi plus d'un million d'euros dans une volière dédiée à la recherche et aux expérimentations sur les drones.

Pour valoriser encore davantage les atouts de la Ville rose, et plus largement de tout le territoire régional, la création d'un village dédié à la robotique et aux drones sur l'ancienne base de Francazal est en réflexion depuis 2014. Une étude de faisabilité a été menée en 2015 et les clusters Robotics Place, Automotech et Mipyrail militent en faveur de cette initiative.

 

 

À retenir :

  • Plus de 80 acteurs de la robotique et des drones réunis au sein de Robotics Place
  • 130 millions de chiffre d'affaires pour les entreprises du cluster
  • 100 milliards d'euros : estimation du marché mondial de la robotique en 2020

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter