Menu

Voccitanie Eco
Fermer le menu

Le Bourget 2017 : l’Occitanie affiche ses ambitions

Alain Di Crescenzo, Président de la CCI Occitanie, aborde avec enthousiasme ce 52Salon international du Bourget qui se déroulera du 19 au 25 juin. La CCI Occitanie y accompagnera cette année 75 entreprises d’Occitanie.

 

Quel regard portez-vous sur ce rendez-vous et ses retombées pour nos entreprises ?

 

« L’envergure » de l’événement peut se résumer en quelques chiffres de l’édition 2015, qui a été un millésime d’exception : plus de 2 300 exposants venant de 48 pays, plus de 350 000 visiteurs dont 150 000 visiteurs professionnels et un volume de commandes annoncé de 130 milliards de dollars. Événement plus que centenaire, Le Bourget offre des opportunités de rencontres et de business incomparables.

Comme tous les deux ans, c’est une occasion unique de signer des contrats intéressants et de remplir nos carnets de commandes. Je ne doute pas qu’il en ira de même cette année.

Mais, au-delà de l’aspect commercial à court terme, Le Bourget est une vitrine incontournable pour présenter les innovations de notre écosystème et nouer des alliances stratégiques porteuses d’avenir.

 

Le Bourget est une occasion unique de signer des contrats intéressants et de remplir nos carnets de commandes. Je ne doute pas que ce sera le cas cette année.

Quelle est, en dehors du bassin toulousain, la réalité de la dynamique de la filière ?

 

Toulouse est l’épicentre stratégique de la filière. Mais la dynamique est territoriale avec un effet d’entraînement qui fonctionne pleinement comme le prouve, cette année encore, la présence d'entreprises venant d’Ariège, d’Aveyron, du Gers, de Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées, de l’Hérault, du Lot, du Tarn et du Tarn et Garonne. Par-delà cette diversité géographique, que nous nous attachons à valoriser et amplifier, il faut noter que les entreprises présentes couvrent l’essentiel de la segmentation du marché aéronautique (ingénierie de précision, outillage, aérostructures, mécanique de précision, impression 3D Metal…) ainsi que des secteurs périphériques pouvant y être associés, comme les drones.

 

 

De quelle manière la CCI Occitanie est impliquée dans l’événement et quel rôle joue-t-elle pour les entreprises ?

 

Les actions de terrain que nous menons au quotidien avec le réseau des CCI d’Occitanie au contact de l’ensemble des acteurs de la filière, donneurs d’ordres et membres de la supply chain, nous donnent une connaissance exhaustive de celle-ci. Cela nous permet d’assurer avec efficacité le recrutement des entreprises participantes - 75 venues d’Occitanie cette année. Ce point est d’autant plus important que, dans le cadre du Bourget, la CCI Occitanie intervient comme opérateur de la Région Occitanie et interlocuteur unique des entreprises. Cette année, nous sommes également partie prenante d’une initiative partagée avec le Département du Commerce US à Paris. Celui-ci a créé une plateforme pour que les exposants du Pavillon U.S. sur le Salon du Bourget enregistrent leurs profils et leurs souhaits en matière de RV business avec des entreprises françaises. Le consulat des USA à Toulouse nous a proposé, ainsi qu’au Pôle Aerospace Valley, de donner aux exposants de notre pavillon l’accès à cette plateforme afin qu’ils puissent, s’ils sont intéressés par certains profils d’entreprises, prendre rendez-vous directement avec elles.

 

La filière aerospace contribue activement à la notoriété et à l’image de l’Occitanie. Le Salon peut-il être un accélérateur de business en général et d’export en particulier ?

Avec 50 % d’exposants internationaux et des visiteurs professionnels issus de plus de 165 pays, Le Bourget offre aux entreprises présentes une ouverture majeure sur les marchés étrangers. Que nos entreprises effectuent leurs premiers pas vers les marchés étrangers ou qu’elles explorent de nouvelles cibles, le Salon constitue un puissant tremplin vers l’exportation. De plus, à travers cette très forte exposition de la filière aéronautique, c’est l’ensemble de nos filières d’excellence ou en devenir, comme l’agroalimentaire, la santé et la e-santé, l’îlot, les biotechs…, qui peuvent et doivent en bénéficier.

 

À retenir

  • 2 300 exposants de 48 pays
  • Plus de 350 000 visiteurs de 165 pays (dont 150 000 visiteurs professionnels)
  • 130 milliards de dollars de commandes
  • 75 entreprises d’Occitanie présentes en 2017

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter