Menu

Voccitanie Data
Fermer le menu

L’économie productive toujours en pointe à Alès

Avec plus de 1 800 entreprises de l’économie productive représentant plus de 8 000 emplois, Alès se positionne comme le 3e pôle industriel d’Occitanie. Le bassin a su se renouveler grâce à une politique dynamique portée par les acteurs institutionnels locaux.

 

Le fruit d'une belle capacité d'adaptation

Longtemps soutenue par l’industrie minière, l’économie du bassin alésien est parvenue à s’adapter et conserver un savoir-faire industriel qui place aujourd’hui le territoire cévenol en pointe au niveau régional. Si la métallurgie et la fabrication d’équipements électriques demeurent les plus gros employeurs du bassin, l’industrie locale est extrêmement diversifiée – 27,8 % des entreprises industrielles dans le secteur alimentaire, 22,6 % dans l’industrie manufacturière, 19 % dans la production et la distribution d’électricité. Elle rassemble aujourd’hui plus de 1 800 entreprises (industrie, services à l’industrie et construction) employant plus de 8 000 personnes. Un écosystème qui génère un chiffre d’affaires de près d’un milliard d’euros, dont 20 % à l’export. Preuve de ce dynamisme, Alès a été désignée 2e meilleure agglomération française de 70 000 à 100 000 habitants pour entreprendre en 2016 par L'Entreprise-L'Expansion et Ellisphere.

 

Le bénéfice d'une logique de filières

Des chiffres qui sont le résultat d’une politique économique axée sur la création de filières : construction et maintenance, bois, agroalimentaire, chimie, éco-activités, sports mécaniques. Portée par les acteurs institutionnels locaux (CCI, Ville d’Alès, Communauté d’Agglomération, IMT Mines Alès, Alès Myriapolis, SAEM Alès), elle a permis l’émergence de nombreuses PME spécialisées dans des secteurs de production innovants et high-tech aux côtés des grands groupes historiques que sont Merlin Gérin, Axens, Crouzet ou Solvay-Rhodia.

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter