Menu

Voccitanie Eco
Fermer le menu

Nutergia joue la carte santé au naturel

Nutergia joue la carte santé au naturel

L'entreprise aveyronnaise, numéro 4 hexagonale de la conception de compléments alimentaires distribués en pharmacie, investit 15 millions d'euros dans  la création d'une nouvelle unité de production avec le respect de l'environnement pour priorité.

C'est un laboratoire aussi ambitieux qu'atypique. Numéro 4 français de la conception de compléments alimentaires, Nutergia se développe à un rythme soutenu et régulier avec une croissance annuelle oscillant entre 10 et 15%. "C'est une croissance durable que nous soutenons grâce à un accompagnement managérial et à la construction prochaine d'un nouveau  laboratoire", explique Antoine Lagarde, directeur général de Nutergia et fils du fondateur Claude Lagarde. D'un montant de 15 millions d'euros, l'investissement réalisé dans la commune rurale de Causse-et-Diège promet, outre des capacités de production accrues, une parfaite intégration au paysage avec notamment un parking et des bâtiments enterrés, mais aussi un toit végétalisé. "Nous faisons de l'industrie dans un milieu naturel. Notre impact environnemental doit être le plus réduit possible", précise Antoine Lagarde. Pour cette raison,  le chauffage du bâtiment sera assuré par un mix géothermie, photovoltaïque et électricité (garantie 100% énergies renouvelables par le distributeur). Employant plus de 200 salariés, Nutergia, qui commercialise près de 75 références, dont 33% à l'export, reconnaît qu'il n'est pas forcément facile pour elle de recruter aussi aisément que des concurrents installés en milieu urbain. Aussi, la direction veut croire qu'un environnement de travail dernier cri doublé de la qualité de vie offerte par l'Aveyron contribue, dans le respect d'une société aux valeurs familiales, au rayonnement industriel du territoire.

 

A retenir :

  • 230 salariés
  • 40M€ de chiffre d'affaires (dont 33% à l’export)
  • 7 500m² : la superficie du nouveau laboratoire dont la livraison est prévue en 2018

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter